Sida: enfin libérés ?( AIDS: Free at Last?)

Un film de Vincent Boujon
France –

californians-can-get-prep-delivered-to-their-doors-without-seeing-a-physician-vgtrn-1459277983

 Synopsis 

Le SIDA a mis un coup d’arrêt à la libération sexuelle des années 70, aux luttes radicales où l’on revendiquait de pouvoir disposer de son corps comme on l’entendait. Dès lors, la peur de la maladie et de la mort, et le fait de devoir se protéger en utilisant des préservatifs ne rimaient plus avec “plaisir” et “insouciance”.Depuis l’arrivée très récente de la PrEP – un traitement préventif pour empêcher le VIH d’entrer dans le corps – le préservatif peut redevenir optionnel. Et c’est un véritable bouleversement, car remettre en cause l’usage systématique du préservatif aurait encore été inenvisageable et inconscient il y a peu. C’est un changement dans le monde de la prévention et auprès des publics les plus concernés – gays, migrants africains, prostitués,libertins… La PrEP apparait alors “libératrice” pour certains. Dangereuse et décadente pour d’autres. Le débat passionnant autour des libertés sexuelles, en sommeil depuis 30 ans,ressurgit quasiment à l’endroit où on l’avait laissé. Les positions se cristallisent autour de ce nouvel usage. Car changer d’outils semble impliquer de devoir aussi changer d’ère,changer de manière de pensersa relation à l’autre, à son corps, de se penser soi dans la société, car les questions intimes liées à la sexualité débordent rapidement sur la sphère publique.Militants, médecins, chercheurs, politiciens, travailleurs du sexe, utilisateurs, défenseurs et opposant prennent part au débat.

AIDS sounded the death knell for the ’70s sexual revolution and the radical struggle for the freedom for doing as one pleased with one’s body. The AIDS era is the era of fear – fear of disease, fear of dying. For many, the condom requirement diminished pleasure and insouciance. Since the rather recent introduction of PrEP – a preventive treatment that blocks HIV from entering the bloodstream – condoms have become optional once again. It is a major game-changer. Questioning systematic condom use would have been deem unthinkable and reckless not so long ago. It is a change in the prevention world and with groups most impacted: gays, African migrants, prostitutes, and the sexually promiscuous.PrEP appears as liberating from some, dangerous and decadent for others. The impassioned debate on sexual freedom of three decades ago is rising up pretty much right
where it was left off. Positions tend to crystallize around this new prophylactic tool. But apparently, changing tools means changing eras, changing how we relate to others, to our own bodies, to how we think about ourselves in society, and these intimate issues about sexuality tend to have a rapid impact on the public. Activists, doctors, researchers, politicians, sex workers, buyers, defenders and opponents are all engaging in the debate.

 Générique 

Scénario : Vincent Boujon
Réalisation : Vincent Boujon
Production: Marie-Odile Gazin / The Kingdom